Blog Joomeo
Les photographes de Joomeo - La spéléo marine avec Frédéric Verlaguet

Les photographes de Joomeo : Frédéric Verlaguet, photographe, plongeur, spéléologue

Sous la terre, il existe des galeries inexplorées ou presque. Elles sont réservées à des spécialistes, plongeurs chevronnés et spéléoloques émérites qui ont le cœur bien accroché.

Spéléo et plongée, c’est dans un univers de silence et de pénombre que Frédéric Verlaguet nous emmène. Mais ne vous laissez pas gagner par la panique, c’est aussi un univers magique aux trésors somptueux. Prenez une bonne bouffée d’air et lancez-vous dans notre article, vous ne le regretterez pas !

Joomeo :

Bonjour Frédéric ! Vous allez nous faire découvrir d’un type de photographie que bien peu de personnes pratiquent : la photo de spéléologie. Mais d’abord, qui êtes-vous ?

Frédéric Verlaguet :

Je suis ce que l’on appelle un “quinqua” vivant au pied des Pyrénées Basco-Béarnaises. J’ai tendance à être plutôt curieux de nature et j’adore partager les bons moments que nous offre notre existence. En d’autres termes, je suis un bon vivant !

Je suis passionné de montagne, de spéléologie et de plongée. Et je crois que j’ai trouvé le moyen de vivre mes 3 passions en même temps. C’est assez rare me semble-t-il !

Spéléo et plongée avec Frédéric Verlaguet

Joomeo :

Vous pratiquez la spéléologie et en particulier la spéléo subaquatique. Depuis quand et, finalement, que recherchez-vous dans cette pratique ?

Frédéric Verlaguet :

Dans un premier temps j’ai commencé la spéléo en 1980. Ensuite, j’ai pratiqué la plongée sous-marine en 1988. Et enfin, à la faveur de diverses rencontres et parce que c’était une suite logique, je suis devenu plongeur spéléologue… en 1997.

Bref, je me suis donné le temps d’évolué dans chacune de mes pratiques avant de les “mixer” !

J’affectionne particulièrement l’esprit d’équipe qui règne entre les plongeurs spéléologues. Chacun a une place et se met au service des autres pour que l’évolution se déroule dans les meilleures conditions, alors que l’environnement est difficile, presque hostile.

Les relations humaines sont donc essentielles pour moi dans cette pratique. Mais pour être tout à fait honnête, la découverte de nouveaux réseaux (fossiles ou noyés) reste un objectif majeur quand j’organise une sortie spéléo. un peu comme la quête du saint Graal !

Spéléo et plongée avec Frédéric Verlaguet

Joomeo :

Êtes-vous devenu photographe à cause de la spéléologie ou les 2 passions se sont-elles simplement rencontrées ?

Frédéric Verlaguet :

Pour tout dire, je pratiquais déjà la photo avant de faire de la spéléo, mais je faisais ça de manière sporadique et sans grande ambition. À cette époque, je n’essayais pas vraiment de progresser ou d’approfondir mes connaissances techniques et artistiques.

En 2004, suite à la découverte d’une rivière souterraine majeure dans mon département, il y a eu un déclic. J’ai décidé d’investir dans un bridge Nikon avec son caisson étanche. À la base, l’objectif était simplement d’illustrer mes comptes rendus et mes observations pour en débattre avec des hydro-géologues.

Finalement, c’était le début d’une nouvelle aventure et la redécouverte de la photographie pour moi !

Joomeo :

 Quel type de matériel utilisez-vous pour faire vos photos sous terre ?

Frédéric Verlaguet :

Pour la plongée, j’ai fait mes débuts avec le bridge Nikon 8400 que j’évoquais un peu plus tôt. Un appareil tout à fait honorable, mais il faut bien avouer que lorsque je suis passé au Canon 7D équipé d’un 10-22 mm en 2015, le changement a été flagrant ! Surtout que je l’ai accompagné d’un caisson étanche jusqu’à 100m de profondeur… ce qui me laisse une bonne marge de progression !

En spéléo pure, le Canon 7 D et son 10-22mm font aussi des merveilles. Il sont évidemment protégés par une caisse antichoc. C’est absolument indispensable pour les préserver dans ces conditions assez extrêmes.

J’ajoute systématiquement un émetteur FM sur griffe flash et trois flash asservis de 60 NG pour éclairer correctement. Accessoirement, parfois je prends aussi un trépied lorsque l’envie me vient de faire de l’open flash.

Spéléo et plongée - Frédéric Verlaguet et son matériel photo ©Régis Deltour
Frédéric Verlaguet pris en pleine action avec son matériel – photo par ©Régis Deltour

Joomeo :

Le monde sous-terrain est vide de toute lumière, la photo n’est-elle pas antinomique avec le respect de l’environnement dans lequel vous évoluez lors de vos sorties ?

Frédéric Verlaguet :

L’homme s’adapte mais sous terre le noir est complet et cette source de lumière est absolument nécessaire. En plus, qu’elle vienne d’un flash ou d’une lampe vidéo puissante, elle n’altère en rien l’environnement dans lequel nous évoluons.

Nous sommes les témoins privilégiés de véritables merveilles souterraines. Sans ces sources lumineuses nous serions incapables de les voir et de les partager avec le reste du monde !!!

Joomeo :

Que vous apporte Joomeo dans votre vie de photographe ?

Frédéric Verlaguet :

 Au-delà de la sauvegarde de mes images, j’ai choisi Joomeo afin de partager facilement ma passion avec mes contacts, proches ou plus éloignés. Le fait de pouvoir conserver mes fichiers dans leur qualité HD, sans compression ou redimensionnement était très important aussi.

Finalement, à ce jour il ne me reste plus qu’à essayer les tirages photographiques et les livres photo. Ce sera probablement le cas bientôt je pense !

Joomeo :

Parfait Frédéric, vous nous direz ce que vous en avez pensé ! En attendant, nous laissons la place à vos images. Nous conseillons aux claustrophobes de s’éloigner !

Retrouver notre photographe sur…

son espace public Joomeo : L’espace Joomeo de Frédéric Verlaguet

Yann - Reporter

Yann - Reporter

Le gourou de l'actu chez Joomeo ! Il parcourt le web pour vous faire profiter de toutes les infos en lien avec la photo, le cloud etc. C'est aussi lui qui s'occupe des interviews avec les photographes de Joomeo.

4 commentaires