Blog Joomeo
La Macro avec ©FablaCox

Les photographes de Joomeo : La photo macro par FablaCox

Rapprochez-vous un peu… Encore… oui plus près, beaucoup plus près ! Faites comme Fabrice Bertholino, alias FablaCox : ne prenez aucun recul, au contraire, vous perdriez les détails du monde qui vous entoure ! Bienvenue dans le monde de la photo macro.

Joomeo :

Bonjour… FablaCox ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que vous portez un nom étonnant ! 😉

FablaCox :

FablaCox est un pseudo évidemment ! J’ai un homonyme, photographe lui aussi, donc adopter un nom d’artiste était le meilleur moyen pour que les gens nous différencient.

Dans la vie de tous les jours, je suis Fabrice Bertholino, 51 ans, dessinateur paysagiste dans un bureau d’études de paysage sur Orléans.

Je suis photographe amateur, passionné de nature, de paysage, de randonnées en hautes montagnes et de techniques photographiques.

Papillon - La Macro avec ©FablaCox

Joomeo :

Que représente la photo pour vous, un moyen d’expression, une passion dévorante, un passe-temps qui vous fait du bien ?

FablaCox :

Tout le monde fait de la photo pour se faire plaisir en premier lieu ! Et puis à un moment, des envies se profilent. On cherche à traduire une émotion ou à raconter une histoire. Alors, on s’attelle à tester de nouveaux angles de vue, on soigne un peu plus ses compositions, on teste des approches différentes. Personnellement, j’ai commencé en travaillant plus précisément le flou d’arrière-plan pour mettre en valeur le sujet principal…

L’exigence que je perçois dans les photos exposées par les photographes Pro me stimule. Quand je vois leur capacité à raconter toute une histoire en une seule image, cela m’incite à atteindre le même objectif (susciter une émotion) et à partager mes photos.

Dorénavant, j’essaie de me détacher de l’aspect technique durant la prise de vue pour laisser libre cours à la créativité dans mes compositions. C’est un des conseils qui revient le plus souvent lorsque je participe à un stage photo : il faut parvenir à lâcher du lest sur la technique pour laisser la place à l’émotion.

Joomeo :

Quand et comment avez-vous commencé la photo ?

FablaCox :

Je suis fils d’une photographe, laborantine et photograveur du côté de ma mère. Mon grand-père, lui, faisait des photos avec un appareil à soufflet et il les développait dans une toute petite salle de bain sur des plaques de verre ! Je crois que la photo est dans mes gênes… en tous cas, elle tenait une place essentielle au sein de ma famille.

Même si mes premiers appareils photo n’étaient pas des reflex (génération clic-clac carré Kodak), j’ai souvent piqué celui de mon second frère, un moyen format LUBITEL 6×6 avec l’image à l’envers dans le viseur.

Par la suite, j’ai hérité de celui de mon autre grand frère, un superbe macro Nikkor IS, argentique évidemment, avec un grand angle. C’était mon 1er appareil photo, il me le prêtait gentiment, “pour voir” !

Un monde s’ouvrait à moi avec les habituelles photos de fleurs, puis les insectes, les paysages etc.

Au fil du temps, j’ai fait évoluer mon matériel au gré des innovations technologiques notamment avec le passage de l’argentique vers le numérique. Et cela m’a incité à aller voir d’encore plus près !

Coquelicot - La Macro avec ©FablaCox

Joomeo :

Vous avez visiblement deux sujets de prédilection : les fleurs et les insectes. Avez-vous commencé la photo parce que vous vouliez mettre ces sujets en valeur, ou vous êtes-vous intéressé à ces sujets parce qu’ils étaient ceux dans lesquels vous vous exprimiez le mieux ?

FablaCox :

Je pense qu’on ne s’exprime bien que dans ce qu’on aime. Comme je le disais un peu plus tôt, je me passionne pour la nature, par conséquent c’est dans sa représentation que j’excelle.

En plus, le monde de la macro est fabuleux. Il suffit de voyager… dans son jardin ! Pas besoin d’aller loin. Il y a tellement de sujet à voir différemment, simplement, juste à côté.

Pour trouver d’autres fleurs et insectes liés à une région (je navigue entre le Loiret et l’Indre-et-Loire), souvent je m’évade dans la campagne et les champs non cultivés. Parfois il m’arrive d’avoir la chance et de trouver un endroit naturel, sans intervention ou dégât occasionné par l’homme. Ça s’avère de plus en plus rare.

C’est dommage car les sujets à photographier y sont nombreux. Il suffit de s’asseoir dans un champ et d’observer tout ce petit monde minuscule qui s’agite.

Joomeo :

Comment préparez-vous vos séances photo, faites-vous des repérages ou prenez-vous vos photos en fonction de ce qui se présente ?

FablaCox :

C’est plutôt à l’instinct et en fonction des saisons. Les meilleurs moments pour pouvoir composer avec la lumière restent le début et la fin de journée. Mais il m’arrive aussi de prendre des photos le midi, lorsque le sujet a besoin d’un peu plus de lumière, comme dans un sous-bois. Mais dans ce cas, il y a toujours un tamisage naturel obtenu par les feuilles, les herbes hautes…

J’apprends à composer avec tous ces éléments et à soigner mes arrière-plans, notamment avec des effets actuellement très tendance comme le bokeh. J’essaie d’aller toujours plus loin dans mes compositions.

Papillon - La Macro avec ©FablaCox

Joomeo :

Lorsqu’on regarde vos photos, on se rend compte que vous apportez un soin vraiment minutieux à tous les paramètres qui font la force d’une image : la couleur, la lumière, la profondeur de champ, la composition… Quel est votre point d’entrée pour créer votre photo et comment procédez-vous ensuite pour travailler chaque détail ?

FablaCox :

D’années en année, ma technique évolue. Le numérique apporte beaucoup de souplesse en permettant de voir instantanément le résultat d’une prise de vue et de corriger facilement certains points lors du développement de mon travail devant l’ordinateur.

La gestion de la lumière, de la couleur ou de la profondeur de champ sont des éléments techniques. À mon sens, ils ne doivent être pris en compte que pour servir l’objectif ultime qui est de raconter une histoire !

C’est donc la composition qui est au centre de mes préoccupations. La composition est une sorte de mise en scène. Positionner son appareil, choisir un cadrage, tout cela n’a qu’un objectif : mettre en valeur le sujet en lui donnant une place particulière dans son environnement.

Parfois la mise en scène se fait à l’instinct, parfois cela demande beaucoup d’efforts, mais il s’agit la plupart du temps de trouver (ou d’ajouter) le petit “truc” qui contextualise le sujet et va lui donner du sens.

Par exemple, dans la photo un peu plus loin, je montre la naissance d’une libellule. Elle se trouve au premier plan, en pleine métamorphose. On distingue parfaitement la tige sur laquelle elle s’est fixée et, par un jeu de flou, on perçoit les petites gouttes d’eau qui montre qu’elle évolue dans un milieu humide. Le tout est baigné d’une belle lumière douce du matin… On a l’impression d’être entré dans une sorte d’intimité avec l’insecte.

Libellule - La Macro avec ©FablaCox

Joomeo :

C’est très beau en effet. Quel matériel utilisez-vous ?

FablaCox :

Ancien Nikoniste, je suis passé chez les “Rouges” depuis 2 ans. C’est l’envie de changer de matériel pour quelque chose de plus performant, de se renouveler aussi. J’ai lu sur un blog que changer de matériel était un “moteur de déclenchement” pour aller voir d’autres techniques. En définitive, j’ai surtout cherché à alléger mon sac à dos et à renouer avec des objectifs fabuleux…

Mais ce n’est pas l’appareil photo qui fait “la belle photo” !

Je possède un Canon 6D mark II, un 105mm Macro II pour d’autres sujets plus pointus. Pour le paysage j’ai un grand angle 16-35 qui reste à maîtriser et pour les randonnées un petit canon 200D et un macro 60mm.

Je développe et classe mes photos avec Lightroom Classic sous Mac, mais je retouche peu mes photos. Je préfère qu’elles gardent un aspect humblement naturel.

Joomeo :

Depuis quand utilisez-vous Joomeo et qu’appréciez-vous dans notre plateforme ?

FablaCox :

J’ai découvert le site grâce à des photographes Pro (dans mes connaissances, autour de moi ou sur Facebook-Instagram, …) alors que je cherchais un site pour partager facilement des photos avec ma famille et mon amie. La présence d’une application sur tablette ou sur téléphone faisait partie de mes prérequis.

Il a suffi de quelques jours d’utilisation pour voir la simplicité d’utilisation de Joomeo et surtout pour découvrir le plugin Lightroom, qui est une vraie passerelle entre mon espace Joomeo et mon Mac. Cela a été déterminant dans mon choix.

Fleurs en contre-jour - La Macro avec ©FablaCox

Joomeo :

Quels sont vos projets photographiques pour les prochains mois ? (expo, thèmes que vous voulez aborder, techniques que vous souhaitez tester…)

FablaCox :

A très court terme, je vais faire quelques tirages en grand sur du beau papier pour matérialiser mes photos et pourquoi pas les exposer, et je vais créer un blog pour montrer plus de photos ainsi que mon évolution en tant que photographe.

J’ai un autre projet, sur du plus long terme. Vous l’avez peut-être déjà compris, la complexité de la macro implique des reflexes et pas mal de patience… j’ai de la chance, je possède les deux et ils sont tout aussi essentiels pour relever mon prochain “défi” photographique.

Il y a déjà 10 ans, après une visite dans un site naturel où quelques flèches bleues passaient près de nous furtivement (des martins-pêcheurs), j’ai eu envie de photographier des oiseaux.

“La complexité de la macro implique de posséder des reflexes et pas mal de patience…”

Après avoir réalisé un certain nombre de recherches depuis 2 ans (repérage des lieux, recherches d’indices et de traces…), je m’exerce à devenir invisible dans la nature pour les observer avec des jumelles, sans les déranger.

J’ai aussi investi dans une longue focale lumineuse, un Sigma 100-300mm f2,8 v2 Sport avec un doubleur de focale. Cela me permettra de les photographier dans leur milieu naturel, à un moment précis de leur vie, tout en respectant leur cycle, les saisons, leur environnement…

Le plus dur pour l’instant est de gérer la frustration de revenir bredouille. En effet, à la différence des fleurs qui sont statiques, les oiseaux ont un côté totalement imprévisible et ils ne sont pas toujours là où on les attend !

Mais j’ai déjà mes futures images en tête, ce qui me remplit de joie avant tout en tant que simple Amateur. C’est enthousiasmant de réfléchir à la manière dont je vais faire évoluer mon approche de la photo.

Joomeo :

Merci Fabrice pour ce bel échange et la passion avec laquelle vous parlez de vos images. Il est temps d’en voir plus grâce à votre diaporama…

Retrouvez notre photographe sur…

son site : www.fablacox.fr/
sa page Facebook : Fabrice Bertholino

Yann - Reporter

Yann - Reporter

Le gourou de l'actu chez Joomeo ! Il parcourt le web pour vous faire profiter de toutes les infos en lien avec la photo, le cloud etc. C'est aussi lui qui s'occupe des interviews avec les photographes de Joomeo.

Ajouter un commentaire

Partagez cet article :)

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn