Blog Joomeo

Journée Mondiale de la Sauvegarde Numérique

30 milliards d’euros. c’est le montant de la facture annoncé pour la perte de données informatiques en France

C’est le chiffre que donne une étude menée par le cabinet Vanson Bourne pour le compte d’EMC Corporation en 2015… vertigineux n’est-ce pas ! C’est en partie ce qui explique que cette Journée mondiale de la sauvegarde informatique ne devrait pas être prise trop à la légère.

Sauvegarder ses fichiers, à quoi ça sert ?

Voilà une question qui va en faire sourire plus d’un.e.s ! 🙂

Précisons immédiatement que lorsque nous parlons de sauvegarde ici, il s’agit bien de la duplication à l’identique d’un ou de plusieurs fichiers. L’objectif de cette copie est de permettre de retrouver les données enregistrées en cas de perte (au sens large du terme) du fichier original.

L’informatique est un outil extraordinaire. Sa fiabilité et son efficacité s’améliorent sans cesse et nous aurions bien du mal à nous en passer dans ce monde hyper-connecté.

Oui mais voilà, fiabilité n’est pas infaillibilité et les risques de perte sont multiples et variés ! Le crash d’un disque n’est pas la seule avarie possible comme le montre cette infographie :

Leading causes of Data Loss

On peut y ajouter aussi la perte ou le vol d’un matériel.

Le crash ou la détérioration à cause d’un choc autorisent parfois la récupération de certaines données grâce à des logiciels spécialisés. Entre les mains de spécialistes chevronnés, la manipulation est envisageable mais le coût peut vite s’avérer exorbitant.

Fiabilité n’est pas infaillibilité et les risques de perte sont multiples et variés ! Le crash d’un disque n’est pas la seule avarie possible.

Dans le cas d’un vol ou d’une perte, l’espoir de retrouver vos fichiers est pratiquement nul. C’est bien souvent la même chose lorsqu’un disque a été soumis au feu ou à l’eau.

Dans ces situations, la seule parade réside justement dans la sauvegarde. Son importance stratégique est telle que l’on doit se pencher dessus avec une très grande attention.
 

Une journée mondiale de la sauvegarde numérique, est-ce bien sérieux ?

Oui, ça l’est !

En négligeant la sauvegarde on dénigre le meilleur moyen d’éviter toute perte de données et cela a un coût. En France, il a été évalué à 30 milliards d’euros en 2014*… 30 milliards !
La même année, la facture est montée à 661 milliards au niveau modial*. Difficile à croire n’est-ce pas ? Et pourtant…

Vous allez probablement nous rétorquer que ces pertes financières concernent essentiellement les entreprisespossédant un parc informatique important. Ce n’est pas tout à fait faux. L’étude a été menée essentiellement au sein de structures ayant un responsable informatique, ce qui implique que la gestion des ordinateurs ou des serveurs revêt une importance particulière à leurs yeux.

En négligeant la sauvegarde on dénigre le meilleur moyen d’éviter toute perte de données et cela a un coût.

On peut donc aussi en déduire qu’il s’agit d’entités plutôt bien équipées, avec du matériel récent et plutôt haut de gamme. Elles devraient être, de fait, peu sensibles au risque majeur dans ce domaine, à savoir la défaillance matérielle. Les chiffres semblent montrer le contraire.

Alors qu’en est-il dans le monde des TPE et des particuliers ?

Le parc informatique y est mis à jour de façon beaucoup moins régulière. L’entretien s’y voit souvent négligé par manque de temps et/ou de compétence. Cela se traduit généralement par un taux de panne plus important

Dans ce cas, la question qui se pose n’est pas « Est-ce que je vais avoir un problème avec mon ordinateur/mon smartphone/ma tablette ? » mais « QUAND vais-je avoir un problème ? » .

Comment évaluer le préjudice subit par une personne qui perd toutes les photos stockées depuis plusieurs dizaines d’années sur le disque dur externe qui vient de rendre l’âme ?

la question qui se pose n’est pas « Est-ce que je vais avoir un problème avec mon ordinateur/mon smartphone/ma tablette ? » mais « QUAND vais-je avoir un problème ? » .

Au-delà de la perte financière que cela peut représenter pour un photographe pro par exemple, comment réagiriez-vous personnellement s’il s’agissait de toute votre mémoire familiale qui se volatilisait en une fraction de seconde ?

Alors non, consacrer une journée pour la sensibilisation à la sauvegarde numérique n’est pas si futile qu’il y paraît !
 

Comment sauvegarder efficacement vos fichiers ?

Le graal de la sauvegarde consiste à multiplier les copies sur des supports de différentes natures. L’objectif est évidemment de diluer les risques en palliant les défauts d’un système de sauvegarde par les qualités d’un autre…

Voici nos préconisations et souvenez-vous que la notion de sauvegarde numérique concerne aussi votre smartphone et votre tablette !

Le cloud photo comme Joomeo 

En externalisant la sauvegarde et en la dématérialisant, vous vous affranchissez de tous les aléas liés à la casse, au vol ou à la panne de votre matériel. En mettant vos fichiers sur votre espace Joomeo, vous optez pour une solution ultime de protection de vos photos et de vos vidéos qui vous permet en plus de les partager facilement avec vos proches ! Le tout pour un investissement très inférieur à la plupart des autres solutions de sauvegarde recommandées.

Reste le problème de l’accessibilité à internet… dans certaines régions les accès à la toile peuvent être rares et le réseau parfois très lent. Néanmoins, il est important que vous sauvegardiez au moins les photos qui vous semblent les plus importantes et les plus belles dès que cela est possible.

Les disques externes compacts avec protection antichoc

Les disque durs externes offrent des capacités très confortables aujourd’hui, sont généralement assez fiables et offrent un encombrement réduit. Ils restent fragiles et nécessitent une protection ou au moins de grandes précautions dans leur manipulation. C’est leur principal défaut auquel on doit ajouter une grande vulnérabilité au vol

Les cartes SD et les clés USB (oui mais sur du très court terme…)

Leur taille est à la fois leur atout est leur faiblesse. Facile à transporter, dotées de capacité de stockage de plus en plus intéressantes, financièrement souvent très abordables les cartes SD comme les clés USB présentent des avantages incontestables.

Néanmoins, certaines caractéristiques les desservent fortement. Le coût au Mo de ces supports tournent souvent à leur désavantage par rapport aux disques durs de grandes capacité et surtout par rapport au cloud : Joomeo propose un espace de stockage illimité à partir de 32,50 € TTC par an !

Autant de défauts qui empêchent d’envisager les cartes SD ou les clés USB comme des supports de stockage fiables pour de la conservation sur le moyen ou le long terme.

Mais le problème majeur, en particulier pour les cartes SD, reste la facilité avec laquelle on peut les perdre ! Dans la précipitation, on aura tendance à les glisser rapidement dans une poche de pantalon, au fond d’un sac… autant d’endroits propices aux disparitions de tout objet de petite et très petite taille.

Autant de défauts qui empêchent d’envisager les cartes SD ou les clés USB comme des supports de stockage fiables pour de la conservation sur le moyen ou le long terme.

Conclusion

Maintenant, vous avez tous les éléments en main, vous ne pourrez plus dire « je ne savais pas »!

Il est de votre responsabilité de protéger tous vos fichiers numériques, notamment vos photos et vos vidéos. Elles représentent votre mémoire et celle de vos proches. Ne négligez pas leur sauvegarde alors que Joomeo vous donne tous les outils pour les mettre hors de danger ! 😉

* Sources : Rapport Data Protection Index de 2015 réalisé par le cabinet Vanson Bourne pour le compte d’EMC Corporation

Yann - Reporter

Yann - Reporter

Le gourou de l'actu chez Joomeo ! Il parcourt le web pour vous faire profiter de toutes les infos en lien avec la photo, le cloud etc. C'est aussi lui qui s'occupe des interviews avec les photographes de Joomeo.

Ajouter un commentaire

Partagez cet article :)

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn